skip to Main Content

Partenariats : personnes, pourquoi, possibilité, processus et produit

Je ne suis pas porté sur la prophétie, mais je crois depuis longtemps que les partenariats seront la principale caractéristique des organisations à but non lucratif qui survivront à long terme. Alors que les ressources de toute sorte se font de plus en plus rares, la collaboration avec d’autres organisations à but non lucratif (artistiques ou autres), les entreprises et les agences gouvernementales deviendront encore plus cruciales.

Tandis que bon nombre de collaborations du secteur des arts sont souvent nées de la pénurie, elles tendent à naître et à se terminer avec le produit : la coproduction ou la coprésentation. Cette approche vise à remplir un besoin manifeste et immédiat, mais les partenariats renferment un potentiel, une valeur et des avantages bien plus grands lorsqu’ils émanent d’une compréhension et d’un engagement profonds.

Pour accomplir ceci, nous devons aborder les partenariats différemment. Nous devons penser à ce que nous donnons plutôt qu’à ce que nous prenons. Nous devons nous concentrer sur les forces que nous apportons plutôt que sur les faiblesses que nous cherchons à pallier.

Et nous devons comprendre que les partenariats sont plus que l’objectif final, soit l’accord. Les partenariats solides tiennent compte des personnes, du pourquoi, des possibilités, du processus et du produit.

LES PERSONNES

On a beau dire que des compagnies nouent des partenariats, mais ce sont les gens qui assurent leur fonctionnement. C’est grâce à leur volonté de mettre en commun l’expertise et les ressources et à leur ouverture aux échanges ainsi qu’à la compréhension que ces partenariats sont possibles.

C’est en travaillant ensemble que les participants font preuve de leadership au nom du groupe et démontrent une volonté de s’approprier le partenariat. Ce sont les participants qui sont convaincus que le tout est supérieur à la somme de ses parties.

LE POURQUOI

Le pourquoi vise à éclaircir les raisons du partenariat : à mettre en commun les ressources; à augmenter l’économie d’échelle; à lancer un nouveau projet. Chaque partie voudra naturellement accorder une plus grande importance à ses propres objectifs et besoins, mais si le partenariat est solide, on tiendra compte des objectifs collectifs.

LES POSSIBILITÉS 

C’est à cette étape que les partenaires considèrent les multiples façons de contribuer au partenariat : leur niveau de responsabilité, l’envergure de leur investissement et le degré de risque. On s’engage en y mettant tout ce qu’on a.

LE PROCESSUS

L’élaboration de stratégies, la planification et les mesures de rendement sont importantes, tout comme la transparence, l’adaptabilité et la souplesse. Parce que nous prenons comme point de départ les gens, la communication est cruciale, tout comme l’écoute, la compréhension et l’appréciation collectives.

Si les responsabilités sont partagées, le mérite doit l’être aussi. Il s’agit de penser plus loin que le bout de son nez et de considérer le contexte général. Il s’agit de faire confiance.

LE PRODUIT

Le produit est, bien sûr, la raison pour laquelle les partenaires se sont sans doute unis en premier lieu. Mais en élaborant un partenariat solide fondé sur les personnes, le pourquoi, les possibilités et le processus, le produit aura une bien plus grande signification et une richesse durable.

À RETENIR

Alors que les ressources se font de plus en plus rares, les partenariats détermineront probablement quelles organisations artistiques à but non lucratif survivront. Les partenariats peuvent combler les besoins manifestes et immédiats. Les partenariats, abordés différemment et avec un engagement plus profond, peuvent également offrir aux partenaires une plus grande signification et une richesse durable. Au-delà du simple objectif final, les partenariats les plus solides tiennent compte des personnes, du pourquoi, des possibilités, du processus et du produit.

Pour trouver de l’inspiration et en savoir davantage (en anglais seulement) :

Favoriser la collaboration par le langage commun (lien)
Les alliances stratégiques (lien)
Des changements d’attitude essentiels pour un impact collectif (lien)

PaulGravett


PAUL GRAVETT
Paul Gravett Consulting 

Back To Top